• Accueil
  • > Poême
  • > Abbé Claude NOUVEAU : Le convoi d’un enfant

7 décembre, 2017

Abbé Claude NOUVEAU : Le convoi d’un enfant

Classé dans : Poême — unpeudetao @ 4:27

Il neige, dans l’air flotte une pâleur immense :

Sur le sol tout est blanc : plaine, vallon, forêt.

Entre ces deux blancheurs l’horizon disparaît :

Où la terre finit, déjà le ciel commence.

Je laissais dans le vague errer mon œil distrait…

Soudain des chants, des fleurs. Un cortège s’avance.

– Ô voix, que chantez-vous ? le deuil ou l’espérance ?

Que dites-vous, ô fleurs ? l’amour ou le regret ?

Hélas ! c’est le convoi d’un enfant. – Pauvre mère !

Pleure tes longs espoirs et ta joie éphémère !

Pleure !… mais souviens-toi qu’en frappant Dieu bénit.

L’enfant, dans son linceul, retrouve un autre lange ;

Pour lui le ciel commence où la terre finit,

Et son frêle cercueil est le berceau d un ange.

Abbé Claude NOUVEAU (1850-1911).

*****************************************************

 

Laisser un commentaire

Ilona, Mahée et Mila. |
Amour, Beauté, Paroles, Mots. |
Les Ailes du Temps |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | David Besschops
| professeur.de.français
| billierose