• Accueil
  • > À Éphèse.. Marie RENÉ-BAZIN

24 juin, 2016

À Éphèse.. Marie RENÉ-BAZIN

Classé dans : — unpeudetao @ 19:49

« Marie gardait toutes ces choses et les méditait dans son cœur… » (Luc II, 19)

Marie se souvenait… Jean l’avait adoptée

Et emmenée loin de la douce Galilée,

De Nazareth, Cana et de Jérusalem –

la Reine de Judée –, et loin de Béthléem…

Tout avait commencé à Nazareth, un jour

Qu’elle priait le Seigneur avec un tel amour,

Qu’il en fit aussitôt la maman du Très-Haut.

Et les mois s’écoulèrent… Quand vint la naissance,

Elle était en Judée où, par obéissance

Au décret de César, Joseph devait aller

Au village d’origine, se faire recenser.

Pas d’argent, pas d’abri ; se confiant au Seigneur

Marie donna au monde le divin Rédempteur.

Les Anges le glorifièrent… Les bergers l’adorèrent.

Et la vie continua ; un nuit, en silence,

Elle dut fuir pour sauver l’enfant de la violence

D’un Hérode en furie. Et elle connut l’exil,

Les visages fermés, la solitude, le Nil.

Mais l’enfant grandissait en âge et sagesse

Pour la joie d’une maman pleine de tendresse.

Après la mort d’Hérode, Marie revint d’exode.

Et la vie s’écoula, humble et laborieuse ;

Tant qu’il était enfant, Marie, en maman pieuse,

L’entretenait de Dieu ; un jour Jésus parla.

Devant tant de savoir, Marie s’émerveilla

Et son cœur de maman souhaitait le garder

Jalousement ; il était si bon de l’aimer !

Marie le donnera, Jésus se livrera.

Et Jésus s’en alla. Il choisit douze amis,

Instruisit la contrée, s’y fit des ennemis.

Mais la foule l’acclamait ; il lui parlait souvent

Avec des paraboles, jusqu’à épuisement.

Marie suivait de loin ; elle priait en silence

Ne voulant pas troubler son fils par sa présence.

Il était le Messie et elle était Marie…

Trahi par l’un des siens, Jésus aux Juifs se livra ;

Abandonné de tous – même Pierre le renia –,

Il fut jugé, battu, insulté, flagellé

Et tomba écrasé sous le poids du péché.

Marie suivait la foule ; de son regard aimant,

Elle soutint son enfant, implorant et priant.

Jésus ressuscita… et Marie remercia.

Marie se souvenait sous le ciel bleu d’Éphèse

De ces évènements prédits dans la Genèse…

Marie RENÉ-BAZIN (XXe siècle).

*****************************************************

 

Laisser un commentaire

Ilona, Mahée et Mila. |
Amour, Beauté, Paroles, Mots. |
Les Ailes du Temps |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | David Besschops
| professeur.de.français
| billierose