• Accueil
  • > À l’hiver, Carmen LAVOIE

6 décembre, 2012

À l’hiver, Carmen LAVOIE

Classé dans : — unpeudetao @ 6:33

Ton pas s’enfonce, ô pauvre, et ton front se blêmit
Mais tous les seuils sont clos, va-t’en courir la place,
Hiver, puisque nul ne sait ce cœur qui frémit
Pareil aux puits dont l’eau bouillonne sous la glace.

 

Ah ! nous avons souffert tout ce long jour qui penche
Hein ! dis ? Mais que peut bien nous faire le manant
Quand la plaine est à nous, comme une feuille blanche
Où le vers envolé se pose en frissonnant.

 

Nous ne resterons plus trembler dans la rafale
Car, oh ! bientôt, douceur qui nous fera pleurer,
Décembre s’ouvrira comme une cathédrale
Et l’Enfant recevra, Lui, notre amour navré.

 

Et tu le berceras, ainsi qu’en un berceau
Ô tendre Hiver, avec ta voix de cantilène
Et pleins d’extase, effleurant ses doigts de roseau,
Nous offrirons la neige aussi douce que laine.

 

Carmen LAVOIE (Née en 1925), poétesse québécoise.

 

*****************************************************

Laisser un commentaire

Ilona, Mahée et Mila. |
Amour, Beauté, Paroles, Mots. |
Les Ailes du Temps |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | David Besschops
| professeur.de.français
| billierose