11 mai, 2015

À laudes, Jean RACINE

Classé dans : — unpeudetao @ 8:41

SPLENDOR PATERNÆ GLORIÆ Source ineffable de lumière, Verbe, en qui l’Eternel contemple sa beauté ; Astre, dont le soleil n’est que l’ombre grossière ; Sacré jour, dont le jour emprunte sa clarté ; Lève-toi, Soleil adorable, Qui de l’éternité ne fais qu’un heureux jour ; Fais briller à nos yeux ta clarté secourable, Et répands dans nos cœurs le feu de ton amour. Prions aussi l’auguste Père, Le Père dont la gloire a devancé les temps, Le Père tout-puissant en qui le monde espère, Qu’il soutienne d’en-haut ses fragiles enfants. Donne-nous un ferme courage, Brise la noire dent du serpent envieux : Que le calme, grand Dieu, suive de près l’orage : Fais-nous faire toujours ce qui plaît à tes yeux. Guide notre âme dans ta route ; Rends notre corps docile à ta divine loi ; Remplis-nous d’un espoir que n’ébranle aucun doute, Et que jamais l’erreur n’altère notre foi. Que Christ soit notre pain céleste ; Que l’eau d’une foi vive abreuve notre cœur ; Ivres de ton esprit, sobres pour tout le reste, Daigne à tes combattants inspirer ta vigueur. Que la pudeur chaste et vermeille Imite sur leur front la rougeur du matin ; Aux clartés du midi que leur foi soit pareille, Que leur persévérance ignore le déclin. L’aurore luit sur l’hémisphère Que Jésus dans nos cœurs daigne luire aujourd’hui, Jésus qui tout entier est dans son divin père, Comme son divin père est tout entier en lui. Chantons l’auteur de la lumière, Jusqu’au jour où son ordre a marqué notre fin, Et qu’en le bénissant notre aurore dernière Se perde en un midi sans soir et sans matin.

 

Gloire à toi, Trinité profonde, Père, Fils, Esprit saint ; qu’on t’adore toujours, Tant que l’astre des temps éclairera le monde, Et quand les siècles même auront fini leur cours.

 

Jean RACINE (1639-1699).

 

*****************************************************

 

Laisser un commentaire

Ilona, Mahée et Mila. |
Amour, Beauté, Paroles, Mots. |
Les Ailes du Temps |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | David Besschops
| professeur.de.français
| billierose