• Accueil
  • > À une qui s’est donnée à Dieu, Fernand de LOUBENS

14 novembre, 2016

À une qui s’est donnée à Dieu, Fernand de LOUBENS

Classé dans : — unpeudetao @ 17:50

Fille du Christ, le siècle en démence

Et par le vent du doute agité

Rit du calvaire où la Charité

À s’immoler toujours recommence.

Mais que te fait l’incrédulité,

Toi dont l’âme, aux lieux saints qu’ensemence

Le sang de cet holocauste immense,

Goûte on ne sait quelle volupté ?

Fille sublime et digne d’envie,

Avant qu’un char de feu t’ait ravie,

Dis à tous un adieu, souris-leur,

Souris au deuil des cœurs que tu charmes.

Cruelle joie, heureuse douleur

Qui voit le ciel à travers ses larmes !

Fernand de LOUBENS (XIXe siècle).

*****************************************************

 

Laisser un commentaire

Ilona, Mahée et Mila. |
Amour, Beauté, Paroles, Mots. |
Les Ailes du Temps |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | David Besschops
| professeur.de.français
| billierose