• Accueil
  • > À vous, chaque instant, DANIEL-ROPS

28 juin, 2012

À vous, chaque instant, DANIEL-ROPS

Classé dans : — unpeudetao @ 20:31

 

Je veux Vous consacrer tous les instants de cette journée, Seigneur, même ceux où je Vous oublie et Vous néglige, car Vous êtes présent jusque dans mes absences et fidèle jusqu’au sein de mes pires abandons. Comme le soleil, d’aplomb, illumine la terre à midi, qu’ainsi votre lumière tombe droite sur chacune de mes heures, qu’elle donne à tous mes actes la splendeur de la foi, l’éclat de l’espérance et la douceur rayonnante de l’Amour.

 

Me voici au travail, mon Dieu, et dans l’effort que je poursuis, faites que je retrouve un peu de votre joie, ô Créateur, qui avez fait le monde et appelez l’homme à la Vie afin que votre œuvre se prolonge et que toute chose créée célèbre votre Nom.

 

Et si la peine est lourde, si la main, le bras et la nuque se lassent, faites, Charpentier Jésus et Marie Ménagère, Vous qui avez aussi connu cette fatigue, faites qu’elle soit comptée pour le rachat de mes fautes, qu’elle me soit, à vos yeux, une chance de pardon.

 

Que cette nourriture dont mon corps a besoin soit deux fois l’occasion d’une louange et d’une gratitude, car Vous voulez, Seigneur, que les biens de la terre deviennent force de vie dans ma chair mortelle, et Vous voulez aussi, selon le signe et le mystère, que le pain et le vin constituent pour mon âme le gage d’éternité.

 

Faites aussi, mon Dieu, que tout instant de repos en cette journée ne soit pas seulement un temps vide, où mon âme, absente d’elle-même, cède à l’ennui ou à la vaine distraction. Mais que chacune de ces minutes suspendues me fasse participer à l’harmonie du Monde, à tout ce qui témoigne de votre Présence et reflète en mon cœur l’éclat de votre Gloire.

 

Et surtout, dans le coude à coude de la vie, donnez-moi, Seigneur, la puissance d’aimer. Que tous ceux qui m’entourent, tous ceux qui me rencontrent, me trouvent les mains ouvertes, le regard droit et le cœur généreux. Faites que je pardonne et que je me dévoue, que je sache participer aux épreuves des autres et me réjouir aussi, vraiment, de leur bonheur. Qu’aucune duplicité ni aucune équivoque ne fausse mes intentions ni ma conduite. Faites que je sois patient et bon, pur et droit comme Vous êtes, afin que la Charité du Christ demeure en moi.

 

DANIEL-ROPS (1901-1965), pseudonyme d’Henry Petiot.

 

*****************************************************

 

Laisser un commentaire

Ilona, Mahée et Mila. |
Amour, Beauté, Paroles, Mots. |
Les Ailes du Temps |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | David Besschops
| professeur.de.français
| billierose