• Accueil
  • > Angélus d’été, Jean DES COGNETS

24 juin, 2017

Angélus d’été, Jean DES COGNETS

Classé dans : — unpeudetao @ 22:00

Midi, palme de l’été

– Ombre, azur, sérénité –

De trois cloches s’est fleurie…

Un ange à Nazareth apparaît à Marie :

« Salut, Vierge ! Salut, Grâce mère d’un Dieu ! »

Sa grande aile rayonnante

Ombrage la joue en feu

De la Vierge défaillante :

– « Du Roi du ciel je suis la très humble servante ;

D’où me naîtrait un Fils, à qui n’ai point d’époux ?

Tout le ciel se fait plus tendre

Qu’un regard d’amour n’est doux

Et s’incline pour entendre :

– « Celui qui créa l’homme avec un peu de cendre

Saura former un Dieu d’une chair sans péché ! »

Dans ses deux mains en calice

Marie eût voulu cacher

Son délicieux supplice…

– « Que suis-je pour qu’un Dieu de moi daigne approcher

Que s’accomplisse en moi son ordre et sa parole ! »

Droit au ciel l’ange s’envole,

Au ciel d’où Jésus descend

Prendre pour nous chair et sang.

Jean DES COGNETS (1883-1961).

*****************************************************

 

Laisser un commentaire

Ilona, Mahée et Mila. |
Amour, Beauté, Paroles, Mots. |
Les Ailes du Temps |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | David Besschops
| professeur.de.français
| billierose