• Accueil
  • > Ascension, Fray LUIS DE LEON

18 mai, 2012

Ascension, Fray LUIS DE LEON

Classé dans : — unpeudetao @ 4:56

 

Voici que tu laisses ton troupeau, divin Berger, dans cette vallée profonde, dans la nuit, dans la solitude et les pleurs, et toi, brisant l’air pur, tu regagnes l’immortel refuge !

 

Fortunés jusqu’à cette heure et maintenant affligés, tes enfants nourris sur ton coeur, vers qui tourneront-ils, dépossédés de Toi, leurs visages avides ?

 

Les yeux qui virent la beauté de sa face, que regarderont-ils qui ne rebute leur regard ? Les oreilles qui entendirent la douceur de ta voix, à quelle voix ne seraient-elles désormais rebelles et sourdes ?

 

Cette mer tempétueuse, qui la maîtrisera ? Ce vent sauvage, qui l’apaisera ? Toi disparu, quel astre guidera le navire au port ?

 

Ô nuée envieuse même de cette courte joie ! As-tu à te plaindre de nous ? Pourquoi tant de hâte à nous fuir ? De quel trésor t’envoles-tu chargée ? Et dans quel dénuement nous laisses-tu, nous ? et dans quelle nuit ?

 

Fray LUIS DE LEON (1527-1591), écrivain espagnol.

 

*****************************************************

 

 

 

Laisser un commentaire

Ilona, Mahée et Mila. |
Amour, Beauté, Paroles, Mots. |
Les Ailes du Temps |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | David Besschops
| professeur.de.français
| billierose