• Accueil
  • > Assomption, Apolline SÉGUIN

5 août, 2013

Assomption, Apolline SÉGUIN

Classé dans : — unpeudetao @ 16:04

Sur des gerbes de lis portées par les anges,
Son corps immaculé vole vers l’infini.
Tout le long du chemin, des essaims de mésanges,
En trilles gracieux, chantent son nom béni.

 

Voiles blanches cinglant dans une mer étrange,
Les nuages nacrés s’arrêtent recueillis…
Et la route à l’étoile, où l’ombre peint des franges,
Est couverte de fleurs tel un enclos fleuri.

 

Les zéphirs parfumés se changent en caresses
Pour ne pas éveiller la Vierge des tendresses,
Qui sourit. à son Fils, dans son rêve d’amour.
Tout est éblouissant dans les airs diaphanes !
Et le cortège blanc, comme un grand cygne, plane
Dans les splendeurs du ciel aux replis de velours !

 

Apolline SÉGUIN (1877-1963), poétesse québécoise.

 

*****************************************************

 

Laisser un commentaire

Ilona, Mahée et Mila. |
Amour, Beauté, Paroles, Mots. |
Les Ailes du Temps |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | David Besschops
| professeur.de.français
| billierose