29 octobre, 2012

Automne (2), haïkus

Classé dans : — unpeudetao @ 15:43

J’avance
dans le vent d’automne,
vers quel enfer ?

 

Issa (Kobayashi Issa), 1763 1827.
*****

 

Vapeur de rosée,
ou larmes d’un cheval
dans la montagne d’automne ?

 

Issa (Kobayashi Issa), 1763 1827.
*****

 

Verse l’averse d’automne,
le chemin
encore et toujours

 

Taneda Santôka (1882-1940).
*****

 

La libellule rouge
ouvre
la saison d’automne

 

Kaya Shirao (1738-1791).
*****

 

Dans le goût mordant du radis
je sens
le vent d’automne

 

Bashô (Matsuo Bashô), 1644 1694 (son ermitage possédant un bananier, bashô, c’est sous ce pseudonyme qu’il devint célèbre).
*****

 

Telle la main droite
d’une sage-femme,
la feuille d’érable en automne

 

Samboku.
* Il faut avoir vu le rouge sanglant des érables japonais en automne pour apprécier pleinement ce magnifique haiku, récompensé en 1672 par Matsuo Bashô dans un concours de renga. De Samboku, il ne reste que cet unique poème.
*****

 

Sous la brise d’automne
ces fleurs rouges
qu’elle aurait tant aimé arracher

 

Issa (Kobayashi Issa), 1763 1827.
*****

 

Le vent d’automne
souffle d’abord
sur les volubilis

 

Miura Chora, (1729-1780).
*****

 

Verse l’averse d’automne
j’ai longtemps fait cuire
mes quelques grains de riz

 

Taneda Santôka (1882-1940).
*****

 

Lui un mot
moi un mot,
au vif de l’automne

 

Takahama Kyoshi, 1874 1959 (disciple de Masaoka Shiki).
*****************************************************

 

 

Laisser un commentaire

Ilona, Mahée et Mila. |
Amour, Beauté, Paroles, Mots. |
Les Ailes du Temps |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | David Besschops
| professeur.de.français
| billierose