• Accueil
  • > Aux astronomes, Gaston BASTIT

8 août, 2013

Aux astronomes, Gaston BASTIT

Classé dans : — unpeudetao @ 15:41

Vous connaissez le ciel, je vous en fais l’aveu,
Ô savants patentés, astronomes honnêtes !
Découvrir tous les jours de nouvelles planètes,
C’est pour vous un travail facile, un simple jeu.

 

Mais à quoi bon scruter constamment le ciel bleu,
Si, pour vos yeux perçants et vos longues lunettes,
Les clartés de là-haut ne sont point assez nettes,
Si la voûte d’azur vous cache toujours Dieu ?

 

Nous autres, ignorants, qu’on dédaigne ou qu’on blâme,
Nous regardons le ciel avec les yeux de l’âme
Comme avec ceux du corps, sans pose, sans fierté ;
Et, malgré son mystère où luisent les étoiles,
Le vaste firmament nous apparaît sans voiles,
Ruisselant de lumière et de divinité !

 

Gaston BASTIT (XIXe siècle).

 

*****************************************************

 

Une réponse à “Aux astronomes, Gaston BASTIT”

  1. chamade1000 dit :

    Bonjour
    Et oui, cela fait longtemps!
    Un beau poème..
    Vrai que cela semble si facile leur travail, et pourtant!
    J’aime regardé le ciel et je me dis chaque fois que c’est merveilleux..
    Amitié
    Francine

    Dernière publication sur Mes émotions : Quelques pensées et "textes" que j'apprécie°°°°°

Laisser un commentaire

Ilona, Mahée et Mila. |
Amour, Beauté, Paroles, Mots. |
Les Ailes du Temps |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | David Besschops
| professeur.de.français
| billierose