• Accueil
  • > Ave Maria, Marceline DESBORDES-VALMORE

8 juillet, 2017

Ave Maria, Marceline DESBORDES-VALMORE

Classé dans : — unpeudetao @ 17:34

Ave Maria,

Sur l’âme qui pleure,

Chante et verse l’heure

Où l’Ange pria.

Quand j’entendais le soir

Trembler à mon oreille

L’Angélus qui s’éveille

Comme un germe d’espoir,

Rêveuse sur ma porte,

Je rappelais tout bas

Quelque espérance morte

D’absence ou de trépas.

Ave Maria,

Sur l’âme qui pleure,

Chante et verse l’heure

Où l’Ange pria.

Soupirs de l’Angélus,

Vos tintements tranquilles

Dans les cris de nos villes

Ne me parviennent plus :

Mais seule et triste encore

Quand s’en va le soleil,

Ma mémoire sonore

Tinte dans mon sommeil :

Ave Maria,

Sur l’âme qui pleure,

Chante et verse l’heure

Où l’Ange pria.

 

Marceline DESBORDES-VALMORE (1786-1859).

*****************************************************

 

 

Laisser un commentaire

Ilona, Mahée et Mila. |
Amour, Beauté, Paroles, Mots. |
Les Ailes du Temps |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | David Besschops
| professeur.de.français
| billierose