• Accueil
  • > Bonheur ou béatitude de Virgil

4 janvier, 2012

Bonheur ou béatitude de Virgil

Classé dans : — unpeudetao @ 15:05

   
Le bonheur n’a aucune fermeté, aucune solidité ; et la différence avec la béatitude, c’est que tu n’as pas besoin de chercher : tu es comblé, en paix, et tout est égal. Ce n’est pas un jour oui et un autre non. C’est permanent avec parfois plus d’intensité. La béatitude n’est jamais séparée, elle ne dépend pas de l’extérieur. Tu peux tout perdre, tu peux tomber malade, mais la paix demeure.

 

Observez-vous, découvrez par vous-même comment vous fonctionnez, comment tout ce que vous percevez passe par l’écran de la mémoire, du conditionnement pour ensuite être projeté à l’extérieur. C’est ça nos préférences, croyances, bonheurs et malheurs. Aucun livre, aucun séminaire ni gourou, ne peut le faire pour vous.

 

Dans la béatitude, nous avons une énorme sensibilité qui est compassion pour tout ce qui existe. Vous vivez simplement sans projection. Peut-il y avoir un bonheur plus grand que la béatitude ?

 

Extrait de la revue 3ème Millénaire, n° 75.

 

***************************************************** 

 

http://unpeudetao.unblog.fr

 

 

Une réponse à “Bonheur ou béatitude de Virgil”

  1. unpeudetao dit :

    Virgil vit au Québec depuis 1961. Ignorant l’existence de toute dimension spirituelle, il connut un éveil spontané en 1991. En quelques années, un nombre croissant de chercheurs sont venus le rencontrer. Dans ses propos, il exhorte ses interlocuteurs à vivre pleinement le présent, et les ramène toujours à eux-mêmes afin d’éviter tout attachement à sa personne ou à quiconque…

Laisser un commentaire

Ilona, Mahée et Mila. |
Amour, Beauté, Paroles, Mots. |
Les Ailes du Temps |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | David Besschops
| professeur.de.français
| billierose