• Accueil
  • > Cadeau d’insultes (Conte zen)

18 octobre, 2008

Cadeau d’insultes (Conte zen)

Classé dans : — unpeudetao @ 3:52

Cadeau d’insultes

 
Près de Tokyo vivait un grand samouraï, déjà âgé, qui se consacrait désormais à enseigner le bouddhisme Zen aux jeunes. Malgré son âge, on murmurait qu’il était encore capable d’affronter n’importe quel adversaire.

 
Un jour arriva un guerrier réputé pour son manque total de scrupules. Il était célèbre pour sa technique de provocation : il attendait que son adversaire fasse le premier mouvement et, doué d’une intelligence rare pour profiter des erreurs commises, il contre-attaquait avec la rapidité de l’éclair.

 
Ce jeune et impatient guerrier n’avait jamais perdu un combat. Comme il connaissait la réputation du samouraï, il était venu pour le vaincre et accroître sa gloire.

 
Tous les étudiants étaient opposés à cette idée, mais le vieux Maître accepta le défi.

 
Il se réunirent tous sur une place de la ville et le jeune guerrier commença à insulter le vieux Maître. Il lui lança des pierres, lui cracha au visage, cria toutes les offenses connues – y compris à ses ancêtres.

 
Pendant des heures, il fit tout pour le provoquer, mais le vieux resta impassible. A la tombée de la nuit, se sentant épuisé et humilié, l’impétueux guerrier se retira.

 
Dépités d’avoir vu le Maître accepter autant d’insultes et de provocations, les élèves questionnèrent le Maître :

 
- Comment avez-vous pu supporter une telle indignité ? Pourquoi ne vous êtes-vous pas servi de votre épée, même sachant que vous alliez perdre le combat, au lieu d’exhiber votre lâcheté devant nous tous ?

 
- Si quelqu’un vous tend un cadeau et que vous ne l’acceptez pas, à qui appartient le cadeau ? demanda le samouraï.

 
- A celui qui a essayé de le donner, répondit un des disciples.

 
- Cela vaut aussi pour l’envie, la rage et les insultes, dit le Maître. Lorsqu’elles ne sont pas acceptées, elles appartiennent toujours à celui qui les porte dans son coeur.

3 réponses à “Cadeau d’insultes (Conte zen)”

  1. qualita1 dit :

    Belle leçon !
    Difficile à appliquer pour les non « Sage ».. il faut en effet plein de force et de courage et une tonne de patience pour ne pas réagir devant l’insulte et la rage de l’autre.
    Joli texte que je vais garder dans un coin de mon esprit !
    Il m’aidera surement !

    Dernière publication sur PLUME FAREWELL : LA LECON DE L'INDIEN

  2. legonepeint dit :

    bonjour gone,c’est quand même dur de résister pour une personne inpulsive,et comme il y en a beaucoup!pour être honnête,pour ça je ne suis pas très patient,alors qu’il m’arrived’attendre parfois des heures après une dispute avec les gens que j’aime pour ne pas justement faire l’iréparable,alors pourquoi pas avec les inconnus?dorénavant je vais regarder les choses autrement graçe à ce texte,mais j’éspère quand même ne pas faire l’experience ( sûrement un manque de confiance !)j’ai fini par terminer ma peinture commencé il y a 5 mois !!!,elle sèche et je la met sur mon blog, ça n’a pas été facile je suis obligé de baisser et de remonter ma toile souvent car je ne lève pas le bras suffisament haut ! cela me fait mal et me fatigue,mais l’experience était nécessaire,je vais peindre sur ma table si ça continue,bavard aujourd hui!amitié,claude.

    Dernière publication sur UN PEU DE TOUT, du rire et du sérieux : ma fille, helene.

  3. leloupbas dit :

    Bravo.
    Gagné dans la dignité.
    Perdu dans la honte.

    Dernière publication sur jlc1552trey : Du Bodensee au Rhenfall

Laisser un commentaire

Ilona, Mahée et Mila. |
Amour, Beauté, Paroles, Mots. |
Les Ailes du Temps |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | David Besschops
| professeur.de.français
| billierose