• Accueil
  • > Celui qui n’a jamais péché, Emile Birmann de Relles

25 octobre, 2011

Celui qui n’a jamais péché, Emile Birmann de Relles

Classé dans : — unpeudetao @ 12:35

Les noirs cheveux flottants sur ses épaules nues,
Les yeux hallucinés de terreur contenue,
La lèvre convulsée et le sein frémissant
D’épouvante, au milieu des rires des passants,
Une femme… Et, haineuse, autour d’elle une meute
Grondant, criant, hurlant, avec des voix d’émeute.
Or, Christ était assis sur le sol et son doigt
Dans le sable traçait de ces signes qu’on voit
Sur les stèles, gravés par la main des ancêtres.
La meute devant Lui s’arrête :
                                                         » Ecoute, Maître,
On a pris cette femme à l’heure où de son corps
En folie, elle offrait sans pudeur ni remords
A l’amant étranger la caresse adultère
Volée à son époux… Dis, que devons-nous faire ?
Moïse, par la Loi, nous dit de lapider
De telles femmes, Toi, que vas-Tu décider ? « 
Jésus continuait à tracer sur le sable
Des signes inconnus.
                                          » Que ton verbe l’accable !
Parle, Rabbi ! « 
                               Jésus lève ses yeux songeurs
Et scrute les regards comme il scrute les cœurs.
 » Voici. Toi l’époux, vous les proches, vous les frères,
Vous devez lapider cette femme adultère.
Que celui d’entre vous qui n’a jamais péché
Lui jette la première pierre ! « 
                                                        Et Christ, penché,
De son doigt, attentif aux courbes périssables,
Se remit à tracer des signes sur le sable.

 

Emile Birmann de Relles, revue Psyché n°407, 1930.

 

*****************************************************

 

http://unpeudetao.unblog.fr

 
 

Laisser un commentaire

Ilona, Mahée et Mila. |
Amour, Beauté, Paroles, Mots. |
Les Ailes du Temps |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | David Besschops
| professeur.de.français
| billierose