23 avril, 2012

Cercueil (Conte soufi)

Classé dans : — unpeudetao @ 22:22

 

      Un enfant se lamentait devant le cercueil de son père : « Ô mon père ! Désormais, ta place est sous la terre ! Mon père bien-aimé ! Te voici dans une demeure si étroite, si démuni de tout ! Ni tapis, ni coussin, ni paillasse ! Pas de bougie la nuit et pas de pain le jour ! Pas de porte, pas de toit, pas de voisins secourables ! Pas même l’odeur d’un repas ! Rien qu’une demeure si étroite que quiconque y perdrait la couleur de son teint ! »
      Dans l’assistance, il y avait un enfant, nommé Djuha. Il se retourna vers son père et lui dit :
      « Ô père ! j’ai l’impression que cet enfant décrit notre maison ! »

 

*****************************************************

 

Laisser un commentaire

Ilona, Mahée et Mila. |
Amour, Beauté, Paroles, Mots. |
Les Ailes du Temps |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | David Besschops
| professeur.de.français
| billierose