• Accueil
  • > C’est surtout au jardin de la France, Jean-Nicolas BOUILLY

4 novembre, 2014

C’est surtout au jardin de la France, Jean-Nicolas BOUILLY

Classé dans : — unpeudetao @ 11:47

Ah ! C’est surtout au jardin de la France Que je retrouve à chaque pas Les souvenirs de mon enfance Premiers élans du cœur qu’on ne remplace pas.

 

Là, je revois d’Agnès la dépouille mortelle De cette Agnès au corps gent, aux doux yeux, Et qui de Charles-sept, dame tendre, fidèle, Sut en faire un héros, un roi victorieux…

 

Au-dessus de cette eau limpide, Je vis de Chenonceau le magique séjour, Véritables jardins d’Armide, Où Diane embrasa trois souverains d’amour.

 

Vieux castel de la Bourdaisière Où Gabrielle tant de fois, Pour éclairer les pas du meilleur de nos rois Au sommet du donjon fit luire une lumière, Sous tes murs on croit retrouver Les traces d’Henri-quatre et l’on aime à rêver.

 

Jean-Nicolas BOUILLY (1763-1842).

 

*****************************************************

 

Laisser un commentaire

Ilona, Mahée et Mila. |
Amour, Beauté, Paroles, Mots. |
Les Ailes du Temps |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | David Besschops
| professeur.de.français
| billierose