• Accueil
  • > Cloches des veilles de Pâques, Charles GUÉRIN

31 mai, 2017

Cloches des veilles de Pâques, Charles GUÉRIN

Classé dans : — unpeudetao @ 17:34

Ô cloches, cloches du soir,

Qu’on sonne aux veilles de Pâques,

Cloches d’heur, cloches d’espoir,

Maintes fois, j’allais m’asseoir

Sous les ramures opaques,

Ô cloches, cloches du soir,

Vous entendre vous douloir

En notes élégiaques ;

Je vous aimais sans vous voir,

Ô cloches, cloches du soir.

De quels pays parliez-vous,

Ô cloches mélancoliques,

Aux mélodieuses toux ?

De l’Italie aux cieux doux,

De paisibles bucoliques,

De quels pays parliez-vous ?

D’où vous en veniez-vous, d’où ?

De lointaines basiliques

Dans les crépuscules roux ?

De quels pays parliez-vous ?…

Cloches, vous vous êtes tues,

Me laissant seul, affaibli

Des batailles combattues.

Ô Silence, tu me tues

Où je suis enseveli :

Cloches, vous vous êtes tues. –

Le lierre étreint les statues

Dans l’herbe folle abattues,

L’herbe triste de l’Oubli…

Cloches, vous vous êtes tues.

Charles GUÉRIN (1873-1907).

*****************************************************

 

 

Laisser un commentaire

Ilona, Mahée et Mila. |
Amour, Beauté, Paroles, Mots. |
Les Ailes du Temps |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | David Besschops
| professeur.de.français
| billierose