• Accueil
  • > Cloches du soir, Alexandre DEPLANCK

9 juin, 2014

Cloches du soir, Alexandre DEPLANCK

Classé dans : — unpeudetao @ 15:59

Cloches du soir, qui du haut de l’église Jetez au loin des sons mystérieux, Ne chantez-vous que pour la folle brise Ou votre voix s’adresse-t-elle aux cieux ? Annoncez-vous aux pauvres de la terre Que leurs douleurs un jour devront finir ? Demandez-vous une oraison dernière Pour des chrétiens qui viennent de mourir ? Lorsqu’au milieu du silence et des ombres Vous réveillez les échos du saint lieu, Faut-il aller sous les portiques sombres S’agenouiller et rendre grâce à Dieu ? Mais n’est-ce pas au chœur des petits anges, Dont chaque nuit retentissent les airs, Que vous mêlez vos pieuses louanges Pour adorer le roi de l’univers ?..

 

Cloches du soir, qui du haut de l’église Jetez au loin des sons mystérieux, Si vous chantez, ce n’est pas à la brise, Vos doux accents ne s’adressent qu’aux cieux !

 

Alexandre DEPLANCK (1817-1864).

 

*****************************************************

 

Laisser un commentaire

Ilona, Mahée et Mila. |
Amour, Beauté, Paroles, Mots. |
Les Ailes du Temps |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | David Besschops
| professeur.de.français
| billierose