• Accueil
  • > Déclaration, Berthe BALLEY

2 mars, 2017

Déclaration, Berthe BALLEY

Classé dans : — unpeudetao @ 3:10

Moi qui, loin de vous, tristement soupire,

Que rien ne saurait distraire ou charmer,

Lorsque je vous vois je n’ose vous dire

Ces mots qui pourtant font toujours sourire :

« Voulez-vous aimer ? »

Vous me paraissez si noble et si belle

Que je sens mon cœur prompt à s’alarmer ;

J’ai peur que, pour moi, le vôtre rebelle,

Ne comprenant pas ma douleur cruelle,

Ne veuille m’aimer.

Loin du regard froid que je crains, Madame,

Comme un doux parfum venant l’embaumer,

Votre souvenir pénètre en mon âme

Et je dis, sans lire en vos yeux un blâme :

« Voulez-vous m’aimer ? »

Ne savez-vous pas qu’il n’est sur la terre

Qu’un seul sentiment qu’on n’ose nommer ?

(Amour, passion, tendre et doux mystère)

Au fond de soi-même en vain on l’enterre,

Il nous faut aimer.

C’est le souffle ardent qui donne la vie.

Qui dans la douleur vient nous ranimer,

Qui nous fait verser des pleurs qu’on envie,

Qui répand l’ivresse en l’âme ravie

Et nous fait aimer.

Pour que vous m’aimiez, que faut-il donc faire ?

Ô vous, que j’aimais entendre acclamer,

Apprenez-le-moi… Je ne puis vous taire

Que j’ignore, hélas ! le grand art de plaire,

De me faire aimer.

Mais si votre main rencontrait la mienne,

Si votre regard semblait réclamer

Un brûlant amour, je dirais : « Advienne

Ce que Dieu voudra ; ma vie est la sienne…

Et je veux l’aimer ! »

Chassant de mon cœur et crainte et tristesse,

Sentant mon esprit soudain se calmer,

Je dirais alors, montrant ma tendresse,

Brave et confiant en ma hardiesse :

« Laissez-vous aimer ! »

Berthe BALLEY (XIXe siècle).

*****************************************************

 

Laisser un commentaire

Ilona, Mahée et Mila. |
Amour, Beauté, Paroles, Mots. |
Les Ailes du Temps |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | David Besschops
| professeur.de.français
| billierose