• Accueil
  • > Demain, mon fils, tout sera différent, Edwin Castro

2 août, 2014

Demain, mon fils, tout sera différent, Edwin Castro

Classé dans : — unpeudetao @ 17:33

Demain, mon fils, tout sera différent. L’angoisse s’en ira par la porte du fond, fermée à jamais, par les mains d’hommes nouveaux.

 

Sur sa terre, le paysan rira sur sa terre, petite mais bien à lui sur sa terre, fleurie par les baisers joyeux de son labeur, le paysan rira.

 

On ne prostituera plus les filles de l’ouvrier ni celles du paysan ; leur travail ; honnête ; saura les nourrir et les vêtir. Finies les larmes dans les foyers prolétaires. Tu riras, heureux, du rire que soulèveront les routes goudronnées, l’eau des rivières, les chemins vicinaux. . .

 

Demain, mon fils, tout sera différent ; plus de fouet, plus de prison, plus de balle de fusil pour étouffer les idées. Tu marcheras dans les rues de toutes les villes, main dans la main avec tes enfants, ce qu’aujourd’hui je ne peux pas faire avec toi. La prison n’enfermera pas tes jeunes années comme elle enferme les miennes ; tu ne mourras pas en exil, les yeux perdus, submergé de nostalgie, comme est mort mon père,

 

Demain, mon fils, tout sera différent.

 

Edwin Castro (Nicaragua, 1960, assassiné par la dynastie Somoza). (« Demain, mon fils, tout sera différent » dans Le Sang de la Liberté. Poésies politiques d’Amérique centrale, 1979,traduit par Claude Bleton)

 

*****************************************************

 

Laisser un commentaire

Ilona, Mahée et Mila. |
Amour, Beauté, Paroles, Mots. |
Les Ailes du Temps |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | David Besschops
| professeur.de.français
| billierose