• Accueil
  • > Demi-mortes, Charles FUSTER

18 décembre, 2012

Demi-mortes, Charles FUSTER

Classé dans : — unpeudetao @ 6:12

Il est de ces âmes prostrées
Qui cheminent dans la douleur
Avec la muette pâleur
Des religieuses cloîtrées.

 

Ces sépulcres ont pour entrées
Des yeux résignés, sous couleur,
Et cherchant un peu de chaleur
Dans les prunelles rencontrées.

 

L’âme, à demi sous le linceul,
Que le silence charme seul
Et que seul le rêve délivre,

 

L’âme habituée à souffrir
Est trop vivante pour mourir,
Mais aussi trop morte pour vivre.

 

Charles FUSTER (1866-1929).

 

*****************************************************

 

Laisser un commentaire

Ilona, Mahée et Mila. |
Amour, Beauté, Paroles, Mots. |
Les Ailes du Temps |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | David Besschops
| professeur.de.français
| billierose