• Accueil
  • > Des cheveux d’or, PÉTRARQUE

3 septembre, 2014

Des cheveux d’or, PÉTRARQUE

Classé dans : — unpeudetao @ 15:52

Il était une fois des cheveux d’or épars  Des cheveux d’or qui s’envolaient en mille doux nœuds,  Et la belle lumière vague brûlait ardente,  Les beaux yeux ne sont pas aussi avares qu’ils paraissent. Et je vis de la pitoyable couleur des farces,  Le visage coloré de pitié.  Moi qui gardais en mon cœur, l’attrait de l’amour  Quelle merveille est si vite brûlée ? Les pas ne sont pas chose mortelle  Mais angéliques formes ; et les paroles  Sonnent autrement que voix humaine. Un esprit du ciel, un vivant soleil,  Exista comme je vis ; et sans limites,  La plaie ne guérit pas, une fois l’arc détendu.

 

Francesco PETRARCA (1304-1374), poète et humaniste italien, Pétrarque a aussi été un historien, un archéologue, chercheur de manuscrits anciens. Il fut le premier des grands humanistes de la Renaissance.

 

*****************************************************

 

Laisser un commentaire

Ilona, Mahée et Mila. |
Amour, Beauté, Paroles, Mots. |
Les Ailes du Temps |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | David Besschops
| professeur.de.français
| billierose