24 décembre, 2011

Bref dialogue sur les Vertus, Georges Duhamel

Classé dans : — unpeudetao @ 2:53

 

J’ai dit à la balsamine : « Avec un nom pareil, vous devriez, Mademoiselle, embaumer tout le jardin. Mais vous n’avez point d’odeur ! ». La balsamine hausse les feuilles d’une façon fort méprisante, puis elle répond, non sans arrogance : « Vous dites que je n’ai point d’odeur. Et je pensais justement que vous n’aviez point d’odorat. Allons, monsieur, nous sommes quittes ».

 

Georges Duhamel (1884-1966).

 

*****************************************************

 

http://unpeudetao.unblog.fr

 

Laisser un commentaire

Ilona, Mahée et Mila. |
Amour, Beauté, Paroles, Mots. |
Les Ailes du Temps |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | David Besschops
| professeur.de.français
| billierose