5 juillet, 2012

Jupiter et Minos, Jean-Pierre Claris de FLORIAN

Classé dans : — unpeudetao @ 13:08

 

Mon fils, disait un jour Jupiter à Minos,
toi qui juges la race humaine,
explique-moi pourquoi l’enfer suffit à peine
aux nombreux criminels que t’envoie Atropos.
Quel est de la vertu le fatal adversaire
qui corrompt à ce point la faible humanité ?
C’est, je crois, l’intérêt. -l’intérêt ? Non, mon père.
-et qu’est-ce donc ? -l’oisiveté.

 

Jean-Pierre Claris de FLORIAN (1755-1794).

 

****

 

Laisser un commentaire

Ilona, Mahée et Mila. |
Amour, Beauté, Paroles, Mots. |
Les Ailes du Temps |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | David Besschops
| professeur.de.français
| billierose