8 janvier, 2015

La Cigale et la Fourmi, Isaac de BENSERADE

Classé dans : — unpeudetao @ 15:13

On connaît les amis dans les occasions. Chère Fourmi, d’un grain soyez-moi libérale ; J’ai chanté tout l’été : tant pis pour vous Cigale ; Et moi j’ai tout l’été fait mes provisions.

 

Vous qui chantez, riez, et toujours sans souci, Ne songez qu’au présent, profitez de ceci. Pleurs, dit un vieux refrain, sont au bout de la danse. J’ajoute : l’on périt faute de prévoyance.

 

Isaac de BENSERADE (1613-1691).

 

*****************************************************

 

Laisser un commentaire

Ilona, Mahée et Mila. |
Amour, Beauté, Paroles, Mots. |
Les Ailes du Temps |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | David Besschops
| professeur.de.français
| billierose