7 novembre, 2012

Le Bûcheron et la Mort, Jean-Baptiste ROUSSEAU

Classé dans : — unpeudetao @ 6:25

Le malheur vainement à la Mort nous dispose.
On la brave de loin ; de près, c’est autre chose.
Un pauvre Bûcheron de mal exténué,
Chargé d’ans et d’ennuis, de forces dénué,
Jetant bas son fardeau, maudissait ses souffrances,
Et mettait dans la Mort toutes ses espérances.
Il l’appelle ; elle vient. Que veux-tu, Villageois ?
Ah, dit-il, viens m’aider à recharger mon bois.

 

Jean-Baptiste ROUSSEAU (1671-1741).

 

*****************************************************

Laisser un commentaire

Ilona, Mahée et Mila. |
Amour, Beauté, Paroles, Mots. |
Les Ailes du Temps |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | David Besschops
| professeur.de.français
| billierose