16 février, 2013

Le conseil du passereau au lièvre, PHÈDRE

Classé dans : — unpeudetao @ 9:34

Ne pas prendre garde à soi et donner des conseils aux autres est stupide, montrons le en quelques vers.

 

Un lièvre enserré par un aigle et poussant de sourds gémissements, se faisait réprimander par un passereau :
« Où est cette agilité renommée ? dit-il, pourquoi ces pattes se sont-elles donc arrêtées ? »
Alors qu’il parle encore, un épervier l’enlève à son insu criant d’une plainte vaine, et le tue.
Le lièvre mourant dit en consolation de sa propre mort :
« Toi qui insouciant il y a un instant, te riais de mes maux, tu déplores maintenant ton sort d’une plainte similaire. »

 

PHÈDRE (Vers 14 av. J.-C. – vers 50 ap. J.-C.).

 

*****************************************************

 

Laisser un commentaire

Ilona, Mahée et Mila. |
Amour, Beauté, Paroles, Mots. |
Les Ailes du Temps |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | David Besschops
| professeur.de.français
| billierose