8 septembre, 2012

Le Lion malade et le Renard, Jean de LA FONTAINE

Classé dans : — unpeudetao @ 16:24

            De par le Roi des Animaux,
            Qui dans son antre était malade,
            Fut fait savoir à ses Vassaux
            Que chaque espèce en ambassade
            Envoyât gens le visiter :
            Sous promesse de bien traiter
            Les Députés, eux et leur suite,
            Foi de Lion, très bien écrite,
            Bon passeport contre la dent ;
            Contre la griffe tout autant.
            L’édit du Prince s’exécute :
            De chaque espèce on lui députe.
            Les Renards gardant la maison,
            Un d’eux en dit cette raison :
            Les pas empreints sur la poussière
Par ceux qui s’en vont faire au malade leur cour,
Tous, sans exception, regardent sa tanière ;
            Pas un ne marque de retour.
            Cela nous met en méfiance.
            Que Sa Majesté nous dispense :
            Grand merci de son passeport .
            Je le crois bon; mais dans cet antre
            Je vois fort bien comme l’on entre,
            Et ne vois pas comme on en sort.

 

Jean de LA FONTAINE (1621-1695).

 

*****************************************************

 

 

 

Une réponse à “Le Lion malade et le Renard, Jean de LA FONTAINE”

  1. unpeudetao dit :

    - députe : on lui envoie des députés.

Laisser un commentaire

Ilona, Mahée et Mila. |
Amour, Beauté, Paroles, Mots. |
Les Ailes du Temps |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | David Besschops
| professeur.de.français
| billierose