15 décembre, 2008

Le Loup et la Cigogne, Jean de LA FONTAINE

Classé dans : — unpeudetao @ 1:41

Les Loups mangent gloutonnement.
Un Loup donc étant de frairie
Se pressa, dit-on, tellement
Qu’il en pensa perdre la vie :
Un os lui demeura bien avant au gosier.
De bonheur pour ce Loup, qui ne pouvait crier,
Près de là passe une Cigogne.
Il lui fait signe ; elle accourt.
Voilà l’Opératrice aussitôt en besogne.
Elle retira l’os ; puis, pour un si bon tour,
Elle demanda son salaire.
« Votre salaire ? dit le Loup :
Vous riez, ma bonne commère !
Quoi ? ce n’est pas encor beaucoup
D’avoir de mon gosier retiré votre cou ?
Allez, vous êtes une ingrate :
Ne tombez jamais sous ma patte. « 

 

 

 

Jean de LA FONTAINE (1621-1695).

 

 

*******************************************

 

 

http://unpeudetao.unblog.fr

 

 

 

Pas de réponses à “Le Loup et la Cigogne, Jean de LA FONTAINE”

  1. Philippe dit :

    - donc étant de frairie : divertissement, partie de plaisir.
    - l’Opératrice : chirurgien ou médecin empirique qui vendait des drogues sur les places publiques
    - Ne tombez jamais sous ma patte : Après un reproche dénotant un certain cynisme, le loup affiche sa méchanceté.

  2. laetitia dit :

    que veut dire « ne tombez jamais sous ma patte » et quelle est la menace sous-entendue par le loup au vers 17?

Laisser un commentaire

Ilona, Mahée et Mila. |
Amour, Beauté, Paroles, Mots. |
Les Ailes du Temps |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | David Besschops
| professeur.de.français
| billierose