17 février, 2013

Le loup et le renard jugés par le singe, PHÈDRE

Classé dans : — unpeudetao @ 9:09

Quiconque s’est fait connaître par de honteux mensonges perd toute créance lors même qu’il dit la vérité. Ésope le prouve dans cette petite fable.

 

Un loup accusait un Renard de l’avoir volé ; le Renard soutenait qu’il était étranger à une aussi méchante action ; le Singe alors fut appelé pour juger leur querelle.
Lorsque chacun eut plaidé sa cause, on rapporte que le Singe prononça cette sentence :
« Toi, tu ne me parais pas avoir perdu ce que tu réclames ; toi, je te crois coupable du vol que tu nies si bien. »

 

PHÈDRE (Vers 14 av. J.-C. – vers 50 ap. J.-C.).

 

*****************************************************

 

Laisser un commentaire

Ilona, Mahée et Mila. |
Amour, Beauté, Paroles, Mots. |
Les Ailes du Temps |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | David Besschops
| professeur.de.français
| billierose