8 mars, 2015

Le milan et les oiseaux, Charles PERRAULT

Classé dans : — unpeudetao @ 16:29

Un Milan feignit de vouloir traiter les petits Oiseaux le jour de sa naissance, et les ayant reçus chez lui les mangea tous.

 

Quand vous voyez qu’une fine femelle, En même temps fait les yeux doux À quinze ou seize jeunes fous, Qui tous ne doutent point d’être aimés de la Belle, Pourquoi vous imaginez-vous Qu’elle les attire chez elle Si ce n’est pour les plumer tous.

 

Charles PERRAULT (1628-1703).

 

*****************************************************

 

Laisser un commentaire

Ilona, Mahée et Mila. |
Amour, Beauté, Paroles, Mots. |
Les Ailes du Temps |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | David Besschops
| professeur.de.français
| billierose