3 avril, 2014

Le prince, le meunier et l’âne, IBN QUTAYBA

Classé dans : — unpeudetao @ 13:39

Parmi les membres de l’honorable tribu arabe de Qurayë, l’on cite Mu‘âwia, le frère d‘Abdel-Malek ben Marwân.

 

Un jour Mu‘âwia attendait chez un meunier, à l’une des portes de Damas, son frère le Calife Abdel-Malek. Il observa l’âne du meunier qui tournait la meule, un grelot attaché au cou ; il interrogea le meunier : « Pourquoi as-tu accroché au cou de l’âne un grelot ? » « Il m’arrive, répondit le meunier, de m’endormir ou d’avoir un petit somme ; si je n’entends plus le tintement du grelot, je sais que l’âne ne tourne plus la meule, alors je le gronde. » « Mais dis-moi, interrogea Mu‘âwia, comment sauras-tu si l’âne s’arrête et hoche la tête ainsi ? » et il joignit le geste à la parole. « Sire, lui dit le meunier, où trouverai-je un cerveau aussi brillant et intelligent pour mon âne, que le cerveau de Votre Altesse ? »

 

IBN QUTAYBA (828-889).

 

*****************************************************

 

Laisser un commentaire

Ilona, Mahée et Mila. |
Amour, Beauté, Paroles, Mots. |
Les Ailes du Temps |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | David Besschops
| professeur.de.français
| billierose