4 novembre, 2014

Le Renard et le Corbeau, Isaac de BENSERADE

Classé dans : — unpeudetao @ 11:49

Le renard du corbeau loua tant le ramage, Et trouva que sa voix avait un son si beau, Qu’enfin il fit chanter le malheureux corbeau, Qui de son bec ouvert laissa cheoir un fromage.

 

Ce corbeau qui transporte une vanité folle, S’aveugle et ne s’aperçoit point Que pour mieux le duper, un flatteur le cajole : Hommes, qui d’entre vous n’est corbeau sur ce point.

 

Isaac de BENSERADE (1613-1691).

 

*****************************************************

 

Laisser un commentaire

Ilona, Mahée et Mila. |
Amour, Beauté, Paroles, Mots. |
Les Ailes du Temps |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | David Besschops
| professeur.de.français
| billierose