5 février, 2015

Le Renard et les Raisins, Isaac de BENSERADE

Classé dans : — unpeudetao @ 8:24

Les plaisirs coûtent cher ! et qui les a tous purs ? De gros raisins pendaient ; ils étaient beaux à peindre, Et le renard n’y pouvant pas atteindre, Ils ne sont pas, dit-il, encore mûrs.

 

Ce renard, dans le fond, était au désespoir. On croit qu’il dit après, avec plus de franchise : Les raisins étaient mûrs ; mais toujours l’on méprise Ce qu’on ne peut avoir.

 

Isaac de BENSERADE (1613-1691).

 

*****************************************************

 

Laisser un commentaire

Ilona, Mahée et Mila. |
Amour, Beauté, Paroles, Mots. |
Les Ailes du Temps |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | David Besschops
| professeur.de.français
| billierose