4 avril, 2012

Le Roi Alphonse, Jean-Pierre Claris de FLORIAN

Classé dans : — unpeudetao @ 5:57

 

Certain roi qui régnait sur les rives du Tage,
et que l’on surnomma le sage,
non parcequ’il était prudent,
mais parcequ’il était savant,
Alphonse, fut sur-tout un habile astronome.
Il connaissait le ciel bien mieux que son royaume,
et quittait souvent son conseil
pour la lune ou pour le soleil.
Un soir qu’il retournait à son observatoire,
entouré de ses courtisans,
mes amis, disait-il, enfin j’ai lieu de croire
qu’avec mes nouveaux instruments
je verrai cette nuit des hommes dans la lune.
Votre majesté les verra,
répondait-on ; la chose est même trop commune,
elle doit voir mieux que cela.
Pendant tous ces discours, un pauvre, dans la rue,
s’approche, en demandant humblement, chapeau bas,
quelques maravédis : le roi ne l’ entend pas,
et, sans le regarder, son chemin continue.
Le pauvre suit le roi, toujours tendant la main,
toujours renouvelant sa prière importune ;
mais, les yeux vers le ciel, le roi, pour tout refrain,
répétait : je verrai des hommes dans la lune.
Enfin le pauvre le saisit
par son manteau royal, et gravement lui dit :
ce n’est pas de là haut, c’est des lieux où nous sommes
que Dieu vous a fait souverain.
Regardez à vos pieds ; là vous verrez des hommes,
et des hommes manquant de pain.

 

Jean-Pierre Claris de FLORIAN (1755-1794).

 

*****************************************************

 

http://unpeudetao.unblog.fr

 

Laisser un commentaire

Ilona, Mahée et Mila. |
Amour, Beauté, Paroles, Mots. |
Les Ailes du Temps |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | David Besschops
| professeur.de.français
| billierose