11 février, 2012

Le Sang du riche, Marie de France

Classé dans : — unpeudetao @ 17:22

 

Un médecin, ayant saigné
Un riche qu’il devait soigner
D’une très grave maladie,
Confia le sang qu’il avait pris
A la fille de ce dernier,
Lui disant de bien y veiller :
Grâce à ce sang il connaîtrait
La maladie dont il souffrait.
La fille emporta donc le sang
Et le déposa sous un banc…
Un malheur est vite advenu :
Voilà tout le sang répandu.
Elle, n’osant pas l’avouer
Et ne trouvant pas d’autre idée,
Se fit saigner incontinent
Et laissa refroidir son sang…
Mais quand le médecin l’eut vu,
De son examen il conclut
Que le donneur était enceint.
Le riche, comme on pense bien,
Fort surpris d’attendre un enfant,
Manda sa fille sur-le-champ.
Par contrainte et tendresse aussi,
Elle avoua et tout fut dit :
Elle avait renversé son sang,
C’était le sien assurément.

 

Ainsi en va-t-il des tricheurs,
Des maîtres larrons, des trompeurs,
En qui la traîtrise est logée :
Par eux-mêmes ils sont piégés.
C’est quand ils se croient à l’abri
Qu’on les attrape et les occit !

 

Marie de France (XII siècle).

 

*****************************************************

 

http://unpeudetao.unblog.fr

 

 

Laisser un commentaire

Ilona, Mahée et Mila. |
Amour, Beauté, Paroles, Mots. |
Les Ailes du Temps |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | David Besschops
| professeur.de.français
| billierose