30 avril, 2011

Parole de Socrate, Jean de LA FONTAINE

Classé dans : — unpeudetao @ 12:30

 

            Socrate un jour faisant bâtir,
            Chacun censurait son ouvrage.
L’un trouvait les dedans, pour ne lui point mentir,
            Indignes d’un tel personnage ;
L’autre blâmait la face, et tous étaient d’avis
Que les appartements en étaient trop petits.
Quelle maison pour lui ! L’on y tournait à peine.
            Plût au Ciel que de vrais amis,
Telle qu’elle est, dit-il, elle pût être pleine !
            Le bon Socrate avait raison
De trouver pour ceux-là trop grande sa maison.
Chacun se dit ami ; mais fol qui s’y repose.
            Rien n’est plus commun que ce nom ;
            Rien n’est plus rare que la chose.

 

Jean de La Fontaine.

 

****************************************************

 

http://unpeudetao.unblog.fr
 

Laisser un commentaire

Ilona, Mahée et Mila. |
Amour, Beauté, Paroles, Mots. |
Les Ailes du Temps |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | David Besschops
| professeur.de.français
| billierose