6 octobre, 2012

Dies Irae, Franz HELLENS

Classé dans : — unpeudetao @ 2:21

Vous ne reviendrez plus jours de colère
Et de calamité
Le sol s’ouvrait sous mes pieds
Et de ma tête
Jaillissait une gerbe de lave
Qui se changeait vite en glaçon.

 

Tout croulait les décombres
Accumulés
Montaient comme les flots
L’incendie et le gel faisaient rage
Le feu et l’eau
La cendre et la neige
Couvraient le sol durci
Et les tombes ouvertes se remplissaient de suie.

 

Vous ne reviendrez plus jours de colère
Tout est ressuscité
L’homme et les végétaux

 

Le fauve l’insecte l’oiseau
Toutes les bêtes
Les minéraux
Et le reflet du ciel dans la mer
Qui la fait deux fois bleue.
Vous ne reviendrez plus jours de colère
Et de calamité
Paix sur la terre
Aux hommes de volonté.

 

Franz HELLENS (1881-1972).

 

*****************************************************

 

 

Laisser un commentaire

Ilona, Mahée et Mila. |
Amour, Beauté, Paroles, Mots. |
Les Ailes du Temps |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | David Besschops
| professeur.de.français
| billierose