3 décembre, 2012

En vrac, haïkus (1)

Classé dans : — unpeudetao @ 5:45

Dénigrer autrui ?
Je me lave l’esprit
en écossant mes pois

 

Ozaki Hôsai (1885-1926).
* Hôsai travailla comme bouddhiste laïque dans plusieurs temples du Japon. Selon la pratique bouddhique, les activités les plus prosaïques (se laver, faire la lessive, éplucher des légumes, etc.) sont autant de tremplins pour la méditation et la purification de l’esprit.
*****

 

Si beau
après la bourrasque,
le piment rouge !

 

Buson (Yosa Buson), 1716 1783.
*****

 

À la méduse
le concombre de mer
confie son amertume

 

Kuroyanagi Shôha (1727-1771), disciple de Buson.
*****

 

La peau et les os,
la bourrasque emporterait
mon corps malade !

 

Natsume Sôseki, 1865 1915 (célèbre romancier, disciple et ami de Masaoka Shiki).
*****

 

Première bruine,
j’aurai pour nom
« le voyageur »

 

Bashô (Matsuo Bashô), 1644 1694 (son ermitage possédant un bananier, bashô, c’est sous ce pseudonyme qu’il devint célèbre).
*****

 

Si je pouvais mourir
avant que sèche la rosée,
ce serait parfait

 

Ozaki Kôyô (1867-1903).
*****

 

Concombre de mer,
tu n’as ni queue
ni tête !

 

Mukai Kyorai, 1651-1704 (un des dix plus célèbres disciples de Bashô).
*****

 

Les feuilles tombent
sur les feuilles,
la pluie tombe sur la pluie

 

Katô Gyôdai (1732-1792).
*****

 

Dans ce jardin
un siècle
de feuilles mortes !

 

Matsuo Bashô (1644-1694).
* son ermitage possédant un bananier, bashô, c’est sous ce pseudonyme qu’il devint célèbre.
*****

 

Tourné vers le vent neuf
le visage nu
de l’homme incandescent

 

Nakagawa Isao (Né en 1929).
*****************************************************

 

Laisser un commentaire

Ilona, Mahée et Mila. |
Amour, Beauté, Paroles, Mots. |
Les Ailes du Temps |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | David Besschops
| professeur.de.français
| billierose