16 décembre, 2012

En vrac, haïkus (3)

Classé dans : — unpeudetao @ 2:58

Silence d’après-midi,
seule une terre calcinée
que labourent les fourmis

 

Nakadai Shunrei (Né en 1908).
*****

 

Sauterelle,
n’écrase pas
les perles de rosée blanche

 

Issa (Kobayashi Issa), 1763 1827.
*****

 

Ce monde souffre,
même les herbes le disent
qui se courbent au couchant

 

Kobayashi Issa (1763-1827).
*****

 

Dites-leur bien
que j’étais un mangeur de kakis
aimant les haikus !

 

Shiki (Masaoka Shiki), 1867 1902 (père fondateur du haiku moderne).
*****

 

Une souris piétine
une assiette,
bruit froid !

 

Buson (Yosa Buson), 1716 1783.
*****

 

Nuit de givre,
comment dormir
quand la mer ne dort pas ?

 

Suzuki Masajo (1906-2003).
*****

 

Glaçant mon ventre
les rames frappent la vague,
nuit de larmes

 

Bashô (Matsuo Bashô), 1644 1694 (son ermitage possédant un bananier, bashô, c’est sous ce pseudonyme qu’il devint célèbre).
*****

 

Sur le premier journal de l’année
gueule ouverte
un canon me vise

 

Kuribayashi Issekiro (1894-1961).
*****

 

Matin du premier jour,
dans le poêle
quelques braises de l’an passé

 

Hino Sôjô (1901-1956).
*****

 

Première traînée de brume,
sur le kimono du jour de l’an
un ourlet de nuées

 

Nagai Kafû (1879-1959), célèbre romancier.
*****************************************************

Laisser un commentaire

Ilona, Mahée et Mila. |
Amour, Beauté, Paroles, Mots. |
Les Ailes du Temps |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | David Besschops
| professeur.de.français
| billierose