• Accueil
  • > Encore tes lettres, Émile TROLLIET

16 août, 2017

Encore tes lettres, Émile TROLLIET

Classé dans : — unpeudetao @ 5:44

Ce soir en les baisant j’ai voulu les relire

Ces pages qu’à ta main dicta ton noble cœur,

Ce livre où sont venus pleurer plutôt qu’écrire,

L’âme douce vaincue, et l’amour, doux vainqueur.

Dis-moi, qui t’enseigna ces accents ? qui t’inspire

Ce poème infini d’adorables douceurs ?

Oh ! comme en les lisant j’aurais voulu te dire,

Te crier dans la nuit : Ô ma sœur, ô ma sœur !

Ô ma sœur, c’est donc vrai que l’amour invincible,

Choisissant nos deux cœurs comme une douce cible,

Nous a percés du trait douloureux et sacré ;

Et que l’Ange témoin des invisibles flammes,

Pourra dire au Seigneur en présentant nos âmes :

« Pardonnez-leur beaucoup, ils ont beaucoup pleuré ! »

Émile TROLLIET (XIXe siècle).

*****************************************************

 

Laisser un commentaire

Ilona, Mahée et Mila. |
Amour, Beauté, Paroles, Mots. |
Les Ailes du Temps |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | David Besschops
| professeur.de.français
| billierose