26 mai, 2013

Enfant, Robert ROCHEFORT

Classé dans : — unpeudetao @ 13:53

Elle était demeurée cette enfant sauvage
au visage triste et « aux grands yeux graves »
où luit je ne sais quelle ardente flamme
comme un appel à quelque mystique idéal,
mais avec toute une tristesse inexprimable.

 

Elle était demeurée cette enfant douloureuse
qui jouait seule et sans amies joyeuses,
cette enfant aux beaux yeux grand ouverts sur la vie,
sauvage et farouche de n’avoir pas été comprise,
qui pourtant eût donné tous ses pauvres jouets,
qui eût donné son cœur et toute sa vie avec
à celui qui aurait su prendre son âme.

 

Elle était demeurée cette petite fille sauvage,
elle était demeurée cette enfant passionnée
douée pour la musique et au rêve prédestinée,
cette enfant étrange qui regardait au loin,
qui s’en allait, un jour, au hasard du chemin,
suivie de tous ses rêves de ses bêtes imaginaires.

 

Mais dans le visage de cette enfant solitaire
aux grands yeux sérieux, aux grands yeux douloureux
comme si déjà la vie se reflétait en eux,
mais dans ce pur visage, ange de ma douleur,
fille mystique et qui n’est pas faite pour le bonheur,
il y a je ne sais quelle lumière d’espérance,
je ne sais quelle confiance dans la souffrance,
il y a comme une grande sérénité
mêlée à la douleur et pareille à une clarté !

 

Ô enfant solitaire avec tes boucles noires,
avec tes deux grandes boucles inégales
écartées à droite et à gauche du visage
comme un rideau ouvert sur un ciel matinal !

 

Robert ROCHEFORT (Né en 1922).

 

*****************************************************

 

Laisser un commentaire

Ilona, Mahée et Mila. |
Amour, Beauté, Paroles, Mots. |
Les Ailes du Temps |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | David Besschops
| professeur.de.français
| billierose