4 juillet, 2009

089 – 092

Classé dans : — unpeudetao @ 16:11

89. Jésus disait :
Pourquoi lavez-vous l’extérieur de la coupe ?
Ne comprenez-vous pas que celui
qui a fait l’extérieur
est aussi celui qui a fait l’intérieur de la coupe ?

 

 

 

90. Jésus disait :
Venez à moi,
mon joug est bon,
douce mon autorité
et vous trouverez en vous le repos.

 

 

 

91. Ils lui demandaient :
Dis-nous celui que tu es ?
afin que nous croyions en toi.
Il leur dit :
vous sondez le visage
du ciel et de la terre,
et celui qui est en votre présence,
vous ne l’avez pas reconnu,
et ce moment présent,
vous ne savez pas l’éprouver.

 

 

 

92. Jésus disait :
Cherchez et vous trouverez.
Mais ces choses
sur lesquelles vous m’interrogiez
et que je ne vous ai pas dites alors,
aujourd’hui il me plaît de les révéler,
mais vous ne m’interrogez plus.

Une réponse à “089 – 092”

  1. unpeudetao dit :

    Logion 89
    De nouveau, Jésus insiste sur cette non-dualité à réaliser entre l’Être et l’apparence, l’intérieur et l’extérieur. Sortir de toute duplicité et hypocrisie, retrouver la transparence.
    Découvrir aussi que c’est le même Un qui règne au-dehors et au-dedans.
    L’espace à l’intérieur de la cruche est le même qui contient l’Univers. Une seconde de vrai silence et nous sommes au coeur du Silence d’où germent toutes paroles créatrices…

    Logion 90
    Chez les Anciens, il est question du joug de la Sagesse. Qu’est-ce qu’un joug, sinon ce qui tient les deux boeufs attachés ensemble pour que de leurs forces conjuguées, ils puissent tirer la charrue.
    Par extension, le joug c’est la Sagesse qui tient « les deux ensemble ». Certains iront jusqu’à traduire ce mot joug par yoga. Il s’agit en effet de la même étymologie : réunifier, tenir ensemble ce qui était séparé ou divisé (le corps, le coeur et l’esprit).
    Jésus nous dit que son joug est bon, douce son autorité Il se fait l’écho de Ben Sira l’Ecclésiastique. C’est la Sagesse qui parle

    « Approchez-vous de moi, ignorants, mettez-vous à mon école.
    Pourquoi vous prétendre si dépourvus,
    quand votre gorge en est si assoiffée ?
    J’ai ouvert la bouche pour parler :
    Achetez-la sans argent,
    mettez votre cou sous le joug,
    que vos âmes reçoivent l’instruction,
    elle est tout près, à votre portée »
    (Si 51, 23 à 26).

    Dans l’Évangile de Matthieu, il est précisé : « Apprenez de moi que je suis doux et humble de coeur et vous trouverez le repos. »
    Le Christ ne dit pas : apprenez de moi l’art de faire des prodiges, de guérir tous les malades, ou de dévoiler les mystères, mais apprenez de moi la douceur et l’humilité ! C’est là le chemin vers le Repos et la Paix !
    Il est vrai que douceur et humilité ne sont pas deux matières qui s’enseignent dans nos universités… où il faut apprendre plutôt à être le plus fort et à dominer sur autrui. Pourtant, il suffit de le vérifier dans sa vie : la douceur et l’humilité sont bien les deux clefs qui nous ouvrent les portes de la gnose véritable. Faire quelque chose avec douceur, c’est épouser davantage la profondeur de ce qui Est. « Marcher doucement sur la terre, c’est découvrir combien elle est sacrée… »
    Être humble, comme l’humus, comme la terre, c’est tôt ou tard être fécondé ; c’est permettre aux autres d’être ce qu’ils sont et s’accepter soi-même dans ses limites, dans sa grandeur et laisser advenir en soi, en tout et en tous, le Royaume…

    Logion 91
    Nous demandons sans cesse des preuves pour croire, comme si nous voulions être convaincus, forcés… Jésus n’a pas de preuves ou d’explications à donner. Il est ce qu’il Est. Il suffit de le regarder pour le voir.
    De nouveau, il nous rappelle que ce que nous cherchons toujours ailleurs est déjà là, ici et maintenant. Reconnaître le moment présent, l’éprouver, le goûter dans toutes ses dimensions spatio-temporelles et dans ce qui touche en lui l’au-delà de l’Espace et du Temps.
    Le gnostique est Fils de l’Instant.

    Logion 92
    Instant après instant, il faut se tenir prêt et découvrir ce qui nous est révélé. Ce qui entretient en nous cette qualité d’attention et de disponibilité. C’est la quête.
    « Chercher pour trouver. »
    Le Graal peut apparaître au moment même où on cesse de le chercher.
    La réponse nous est donnée au moment même où on a oublié la question…

Laisser un commentaire

Ilona, Mahée et Mila. |
Amour, Beauté, Paroles, Mots. |
Les Ailes du Temps |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | David Besschops
| professeur.de.français
| billierose