30 mai, 2012

Fleur (1), haïkus

Classé dans : — unpeudetao @ 6:18

Sous les fleurs d’un monde flottant
avec mon riz brun
et mon saké blanc

 

Bashô (Matsuo Bashô), 1644 1694 (son ermitage possédant un bananier, bashô, c’est sous ce pseudonyme qu’il devint célèbre).
* Les fleurs de cerisier symbolisent l’impermanence. Le « monde flottant » (uki-yo, terme d’origine bouddhiste) désigne notre monde éphémère. Le poète-voyageur vit de bonheurs simples : le saké blanc (épais, laiteux) et le riz brun (non décortiqué).
*****

 

Au frimas des fleurs
le couteau
s’embue de graisse

 

Kinoshita Yûji (1914-1965).
*****

 

Puisqu’il le faut
entraînons-nous à mourir
à l’ombre des fleurs

 

Issa (Kobayashi Issa), 1763-1827.
*****

 

Qui déteste ce monde
se doit d’aimer
les fleurs de chardon

 

Shiki (Masaoka Shiki), 1867-1902 (père fondateur du haiku moderne).
*****

 

On rassemble
les os du mort,
les violettes compatissent

 

Buson (Yosa Buson), 1716 1783.
* Après l’incinération, les proches du défunt ramassent avec des baguettes les os non consumés, qui seront placés dans l’urne funéraire.
*****

 

Les chevaux au galop
reniflent leurs jarrets,
un parfum de violettes

 

Chiyo-ni (1703-1775).
*****

 

Regard à l’horizon
narines au ciel,
ces fleurs de printemps !

 

Ueshima Onitsura (1661-1738).
*****

 

Sur l’oeillet
un papillon blanc,
ou une âme égarée

 

Shiki (Masaoka Shiki 1867-1902), père fondateur du haiku moderne.
*****

 

Couvert de papillons
l’arbre mort
est en fleurs !

 

Issa (Kobayashi Issa), 1763 1827.
*****

 

Sur les fleurs tressées
du cercueil,
un papillon

 

Naitô Meisetsu (1847-1926), disciple de Masaoka Shiki.
*****

 

*****************************************************

 

 

 

Laisser un commentaire

Ilona, Mahée et Mila. |
Amour, Beauté, Paroles, Mots. |
Les Ailes du Temps |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | David Besschops
| professeur.de.français
| billierose