26 août, 2013

France, Joseph GINGRAS

Classé dans : — unpeudetao @ 2:35

J’ignore à quelles fins le ciel a mis en moi
Un cœur qui bat plus vite aux heures de l’émoi,
Si je n’aime la France.

 

Je ne comprendrais pas pourquoi dans ses bienfaits
Le ciel nous fit l’espoir, si je ne souhaitais
Le triomphe à la France.

 

Mais c’est le Canada qui porta mon berceau.
À qui jurer l’amour dont le sang est le sceau,
Est-ce encore à la France ?

 

Mon cœur et ma raison ont dicté cet accord :
Au Canada d’abord, mon sang et ma souffrance,
Après, vive la France !

 

Joseph GINGRAS (XXe siècle), poète québécois.

 

*****************************************************

Laisser un commentaire

Ilona, Mahée et Mila. |
Amour, Beauté, Paroles, Mots. |
Les Ailes du Temps |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | David Besschops
| professeur.de.français
| billierose