5 juillet, 2009

009 Vous avez dit un jour qu’il n’est rien que je puisse faire pour me débarrasser de cet ego qui me colle à la peau et auquel je suis si dévoué.

Classé dans : — unpeudetao @ 7:11

Vous avez dit un jour qu’il n’est rien que je puisse faire pour me débarrasser de cet ego qui me colle à la peau et auquel je suis si dévoué.

 
Il n’est rien que la personne, cette entité fragmentaire que vous croyez être, puisse faire.

 
Cela implique-t-il que toute pratique spirituelle est inutile tant que je crois cela?

 
Exactement. Une pratique émanant de la notion d’être une personne physique ou psychique ne peut être qualifiée de spirituelle. C’est un processus acquisitif
qui vous éloigne du réel. Ce que vous êtes réellement ne peut être acquis car vous l’êtes déjà. L’ego est impermanent. C’est une pensée répétitive associée
à des émotions, des sensations corporelles et des réactions. Quand vous êtes ému par la beauté d’une pièce de musique, par la splendeur d’un coucher de
soleil ou par la délicatesse d’un geste d’amour, l’ego vous quitte. Dans cet instant vous êtes ouvert et comblé. Par contre, même si vous améliorez votre
ego par la pratique de telle ou telle discipline, à la manière d’un collectioneur qui augmente sans cesse la valeur de sa collection par de nouvelles acquisitions
sublimes et, ce faisant, s’attache de plus en plus à elle, vous demeurez en fin de compte dans l’isolement et l’insatisfaction.

 

 

Laisser un commentaire

Ilona, Mahée et Mila. |
Amour, Beauté, Paroles, Mots. |
Les Ailes du Temps |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | David Besschops
| professeur.de.français
| billierose