5 juillet, 2009

012 Une fois que nous avons re-connu notre réalité profonde, un souvenir de cet éveil nous accompagne en permanence

Classé dans : — unpeudetao @ 7:37

Une fois que nous avons re-connu notre réalité profonde, un souvenir de cet éveil nous accompagne en permanence, de sorte que nous commençons à nous rendre
compte des moments où l’ego s’interpose et que nous pouvons le dresser à se tenir de plus en plus à l’écart, ce qui nous permet d’être de plus en plus
ouverts à ce que nous sommes. Pouvez-vous commenter ce point?

 
Il n’est nul besoin de dresser l’ego ou de l’éliminer. Quand vous essayez de le dresser ou de l’éliminer, qui est l’auteur de cette tentative?

 
L’ego s’élimine lui-même.

 
Comment cela serait-il possible? Cette tentative au contraire le perpétue. L’ego n’est un obstacle que dans la mesure où nous lui prêtons attention. Au
lieu d’aborder cette recherche par le côté négatif, l’ego et son élimination, commencez par le côté positif. La re-connaissance dont vous parliez laisse
en vous un souvenir de plénitude. Ce souvenir se réfère à une expérience non-mentale. Il ne vient pas de la mémoire qui ne peut enregistrer que des éléments
objectifs. Si vous vous laissez guider par lui, si vous répondez par une adhésion de tout votre être à son appel, l’émotion sacrée qu’il suscite en vous
vous mènera sans détours au seuil de votre présence intemporelle. Vivez avec ce souvenir. Oubliez les circonstances objectives qui ont précédé ou suivi
cette re-connaissance et gardez en le souvenir; aimez-le comme votre bien le plus précieux et rappelez-vous que la source dont il est l’émanation est toujours
présente, ici et maintenant. C’est le seul endroit où la trouver, ici et maintenant; pas dans la pensée; avant la pensée; avant d’y penser; n’y pensez
même pas…

 
Simplement laisser être ce qui est…

 
N’en parlez pas; ne le formulez pas; ne l’évaluez pas; l’intervention de la pensée vous en éloigne. N’essayez même pas…Vous faites encore trop d’efforts.
Ils sont inutiles. Abandonnez et soyez ce que vous êtes déjà, absolue tranquillité.

 
***

 

 

Laisser un commentaire

Ilona, Mahée et Mila. |
Amour, Beauté, Paroles, Mots. |
Les Ailes du Temps |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | David Besschops
| professeur.de.français
| billierose