5 juillet, 2009

014 Je ne suis pas sûr que ceci soit une question: J’étais assis ici, essayant méthodiquement d’être calme. Dès votre entrée, tout devint soudain très tranquille.

Classé dans : — unpeudetao @ 8:00

Je ne suis pas sûr que ceci soit une question: J’étais assis ici, essayant méthodiquement d’être calme. Dès votre entrée, tout devint soudain très tranquille.
J’étais tel un mourant essayant désespérément de prendre son dernier souffle. Ma première pensée fut une expression d’étonnement émerveillé, puis j’eus
l’impression que chaque pensée ultérieure était un effort pour échapper à ce silence qui m’envahissait spontanément…

 
Quand vous êtes ainsi invité, vous devez complètement abdiquer. N’essayez pas de savoir où vous en êtes, de contrôler la situation. Vous ne le pouvez pas.
La première pensée qui prend note de cette expérience est déjà de trop, elle empêche un total lâcher prise. Recevoir l’invitation royale ne suffit pas.
Il faut encore vous rendre au palais et goûter au festin qui vous est destiné. Le chercheur de vérité en vous est sans cesse en train de contrôler vos
pensées, sentiments et actions. A un certain point, même lui va disparaître car il n’est qu’un concept, une pensée. Il n’est pas vous. Vous êtes cette
liberté, cette immensité dans laquelle il apparaît et disparaît. Vous êtes ce que vous cherchez ou, plus précisément, cette immensité se cherche en vous.
Abandonnez-vous à elle sans réserve.

 
***

 

 

Laisser un commentaire

Ilona, Mahée et Mila. |
Amour, Beauté, Paroles, Mots. |
Les Ailes du Temps |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | David Besschops
| professeur.de.français
| billierose