• Accueil
  • > Histoire sainte, Édouard MICHAUD

5 avril, 2017

Histoire sainte, Édouard MICHAUD

Classé dans : — unpeudetao @ 15:40

Le blond petit Jésus avec sa mère blonde

En venant de l’église avaient gagné, Dieu sait,

Une rue obscure où personne ne passait,

Étroite et laide ainsi qu’un vieux chemin de ronde.

Or – écoutez ceci – dans un recoin bien noir,

Un pauvre enfant dormait si seul, la bouche éclose,

Que le petit Jésus en sa tunique rose

Sentit battre son cœur et s’approcha pour voir.

Son auréole d’or baigna l’ombre et vint mettre

Sur Pierre ensommeillé le sceau prochain du Maître ;

C’était Pierre – et ses yeux pleurèrent en songeant

À l’éveil effaré sous une lune amère ;

Puis, regardant Marie aux longs voiles d’argent :

« Embrasse-le, dit-il, car il n’a point de mère. »

Édouard MICHAUD (XIXe siècle).

*****************************************************

 

Laisser un commentaire

Ilona, Mahée et Mila. |
Amour, Beauté, Paroles, Mots. |
Les Ailes du Temps |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | David Besschops
| professeur.de.français
| billierose